Home / Santé & beauté / Islande : une application pour éviter l’inceste

Islande : une application pour éviter l’inceste

En Islande, une application anti-inceste vient d’être créée. Elle sauve de bien des situations embarrassantes les 320.000 habitants de l’île.

L'application en actionAvec à peine plus d’habitants qu’à Nantes et un taux d’immigration quasi nul, l’Islande présente un risque d’inceste plus élevé que la normale. Pas rare donc de se mettre sans le vouloir à draguer son cousin ou sa cousine (éloignés, n’ayez crainte !) lors d’une soirée.

Mais que les 320.000 insulaires se rassurent, ÍslendigaApp a la solution. Lancée au début du mois d’avril à l’issue d’un concours remporté par trois étudiants, cette application permet d’éviter de se trouver dans l’embarras au moment de passer à l’acte. Grâce à sa fonction « bump« , les utilisateurs ont la possibilité de tester leurs liens de parenté en entrechoquant leurs smartphones.

S’ils se trouvent être trop proches généalogiquement, une « alarme inceste » s’active automatiquement ! Et ce n’est pas tout, puisqu’une carte mise à jour en temps réel aide à anticiper de possibles rencontres inopportunes.

Si l’initiative a de quoi faire rire vue de l’extérieur, c’est une véritable aubaine pour les Islandais. « Tout le monde a entendu une histoire où quelqu’un se présente à un événement familial et tombe sur une fille avec qui il est sorti il y a quelque temps. Ce n’est pas agréable de réaliser que celle-ci est une cousine germaine », détaille ainsi Einar Magnusson, designer à Reykjavik.

Jusqu’à 1 200 ans en arrière

Depuis sa création, l’application a convaincu 4.000 Islandais. Elle squatte même la première place des téléchargements gratuits sur l’île, avec un slogan plein d’ironie : « Cognez vos téléphones avant de vous cogner dans le lit ». Disponible seulement sur Android, elle devrait bientôt arriver sur iPhone.

À l’origine d’ÍslendigaApp, il y a un site, Íslendingabók (comprenez « le livre islandais »). Immense arbre généalogique créé en 2010, il se place comme la base de données incontournable du pays. Grâce à lui, les résidents de la petite île au sud du Groenland ont la possibilité de retrouver leurs ascendants. En revenant jusqu’à 1.200 ans en arrière.

Actuellement, plus de 720.000 individus y seraient recensés. Un travail plus que nécessaire, selon Friðrik Skúlason, collaborateur du site : « en moyenne, si vous prenez deux personnes au hasard dans la rue, vous trouverez qu’elles sont liées six ou sept générations en arrière ». Inévitable donc de fricoter avec un membre de sa famille ? Oui, selon le média News of Iceland, qui précise que la question à se poser est celle du degré de la parenté.

Les trois jeunes créateurs

Les trois jeunes créateurs

Source : Le Point

email
Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire