Home / Insolite / USA : un « flairoscope » pour coincer les fumeurs de cannabis

USA : un « flairoscope » pour coincer les fumeurs de cannabis

À Denver, lorsqu’une plainte est déposée sur l’odeur de marijuana, le ministère de la Santé publique envoie un enquêteur avec son « olfactomètre » de terrain pour renifler l’air et ainsi voir si la loi interdisant le cannabis a été violée.

USA : un « flairoscope » pour coincer les fumeurs de cannabis

Non ce n’est pas une blague… Le professeur Farnsworth de Futurama n’est pas le seul à avoir un « flairoscope » !

À Denver, quand il y a une odeur étrange dans votre quartier, qui appelez-vous ? Le « Nasal Ranger » ! En effet, quand quelqu’un se plaint d’une odeur de marijuana, le ministère de la Santé publique envoie son enquêteur Ben Siller sur le terrain, équipé d’un olfactomètre de terrain pour qu’il puisse renifler l’air et ainsi voir si la loi a été violée

Siller a déclaré à 7News qu’il est le plus souvent appelé pour des plaintes relatives aux odeurs de marijuana émanant d’endroits où des gens font pousser du cannabis de façon industrielle, pas pour de simples fumeurs de marijuana qui profitent d’herbe légalement obtenue dans l’intimité de leurs propres maisons.

Siller, qui a enquêté pour des plaintes relatives aux odeurs pendant 26 ans, utilise l’appareil Nasal Ranger du ministère pour déterminer la force de l’odeur et si une infraction a été commise – ce qui s’avère assez rare. The Denver Post rapporte que l’odeur doit atteindre un niveau de 8:1 ou plus ce qui peut signifier une amende pouvant aller jusqu’à 2000 $. Mais ce n’est pas arrivé depuis 1994. « Ce doit être une odeur très forte », a indiqué Siller au Denver Post, sachant que le ratio 7:1 est généralement une très forte odeur industrielle.

Le Nasal Ranger est un dispositif portable de détection et de mesure d’odeur qui permet de quantifier la force des odeurs dans l’air ambiant, selon les développeurs de cet instrument de chez St. Croix Sensory.

Récemment, le conseil municipal de Denver envisageait de rendre la marijuana illégale, si elle pouvait être sentie ou vue par les autres, mais n’a pas encore pris sa décision.

Source : HuffingtonPost.com (traduit de l’anglais)

email
Vous aimez ? Partagez !

One comment

Laisser un commentaire