Home / Actualités / Il faisait manger des gâteaux nappés de son propre sperme à ses élèves

Il faisait manger des gâteaux nappés de son propre sperme à ses élèves

Un ex-enseignant est actuellement jugé aux États-Unis pour avoir fait manger à ses élèves des gâteaux nappés de son propre sperme. Une pratique qui devrait l’envoyer en prison pour les 25 prochaines années.

Mark Berndt

Mark Berndt dans un tribunal de Los Angeles, vendredi dernier.

« Il va aller en prison pour le restant de ses jours. On ne peut pas demander plus ». John Manly est un procureur satisfait. Pour cause, Mark Berndt, ancien enseignant dans une école élémentaire en Californie, devrait passer les 25 prochaines années de sa vie en prison. Le crime de ce professeur âgé de 62 ans ? Avoir fait manger à ses élèves des gâteaux nappés de son propre sperme après leur avoir bandé les yeux, relate le Daily Mail.

Répugnante, cette pratique n’a pas été contestée par l’enseignant, lequel a plaidé coupable des 23 chefs d’accusation qui pesaient contre lui dans le cadre d’un arrangement avec le juge, une pratique courante dans le système judiciaire américain. Professeur durant plus de trente ans au sein de l’école Miramonte, Mark Berndt n’a fait montre d’aucune émotion au cours de son procès, l’ancien professeur évoquant des « jeux de dégustation » qui ont pris fin en janvier 2011, moment choisi par sa hiérarchie pour le suspendre.

Un technicien de laboratoire photo donne l’alerte

C’est un technicien de laboratoire photographique qui a donné l’alerte aux autorités après avoir développé une douzaine de clichés sur lesquels des enfants âgés d’environ 8 ans apparaissaient les yeux bandés. Au cours de leurs investigations, les enquêteurs ont trouvé une preuve accablante pour l’enseignant : une cuillère avec des traces de sperme dans une poubelle de salle de classe. Tout cela aurait pourtant pu être évité alors que des plaintes visant Mark Berndt avaient été déposées dans les années 1990. Problème : elles n’ont jamais abouti.

Un total de 63 dossiers, représentant près de 30 millions de dollars de dommages et intérêts, a été traité par le parquet, 71 autres cas de victime étant encore à l’étude. Des élèves pour la plupart traumatisés. En atteste le constat cinglant de John Manly : « Cet homme a assassiné émotionnellement ces enfants. »

Source : Metronews.fr

email
Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire