Home / Actualités / Quand des imams radicaux consultent des sites pornographiques…

Quand des imams radicaux consultent des sites pornographiques…

La NSA détient des informations sur les habitudes d’imams radicaux qui pourraient bien leur faire perdre toute autorité dans leur milieu…

Quand des imams radicaux consultent des sites pornographiques...C’est une composante de la guerre de l’information. Engagée dans la lutte contre le terrorisme, la NSA (l’agence de sécurité nationale américaine) n’hésite pas à chercher et espionner les islamistes tenant un discours radical contre l’Occident, afin de collecter des informations compromettantes. L’idée ? Les discréditer publiquement en pointant leurs contradictions.

Et à en croire le Huffington Post, la NSA était bien dans le coup. La stratégie de l’agence de sécurité américaine ? Collecter, via l’espionnage, les historiques et les habitudes de navigation de six cibles présentées comme des personnes radicalisées afin de casser leur influence dans la communauté musulmane en révélant que le discours rigoriste qu’ils tiennent en public ne correspond pas avec leurs activités privées.

« Certaines de ces vulnérabilités, si elle sont exposées, seraient susceptibles de remettre en cause la dévotion d’un radicalisé à la cause jihadiste, conduisant à la dégradation ou à la perte de son autorité« , peut-on lire dans le document top secret de la NSA, récupéré par Edward Snowden sur le réseau interne de la NSA.

Un islamiste qui argue par exemple que « les non-musulmans sont une menace pour l’Islam » pâtira en effet de la diffusion d’informations selon lesquelles il se rend coupable de « promiscuité sexuelle sur internet », ou il « détourne des dons », explique l’agence de renseignements.

Les éléments collectés par la NSA étaient mis de côté afin de servir en cas de besoin. Cela concerne aussi bien le niveau de vie, décrit comme très fastueux pour l’un d’entre eux, que le surf sur des sites pornographiques, loin de la vie chaste et pure parfois prônée en public. Le document, daté d’octobre 2012, ne précise pas si ces informations ont déjà été utilisées.

Ci-dessous, la liste (en anglais) des six personnes visées avec les raison expliquant la légitimité de leur surveillance ainsi que leurs vulnérabilités :

imams1 imams2

Source : Numerama.com, HuffingtonPost.com

email
Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire